L’édition 2021 de la Fête nationale a été placée sous le signe de la sobriété avec un message fort à tous égards.

Cette journée est devenue une expression de soutien à toutes les personnes touchées par les inondations dévastatrices de la semaine précédente et, en même temps, un signe de gratitude pour l’engagement de tous les héros représentés lors du défilé de ce jour.

20210721 100316

 

20210721 095353

La cérémonie (restreinte, due à la crise actuelle) du Cénotaphe s'est tenue à Londres le 10 juillet 2021, en présence de 

  • l' Ambassadeur belge à Londres, Bruno van der Pluijm, au nom du gouvernement belge
  • l’attaché de Défense belge, le Capitaine de vaisseau BEM Renaud Flamant, au nom du CHOD
  • Minister of State Baroness Goldie
  • Lieutenant Colonel Ady Hunter MBE, représentant le CDS (Chef de la Défense britannique)

Le 17 février 1934, le roi des Belges Albert Ier, qui était aussi Colonel en chef du ‘5th Inniskilling Dragoon Guards’, meurt en escaladant les rochers à Marche-les- Dames. Emu par sa mort, le roi d’Angleterre Georges V octroie aux Belges un privilège qui n’a été accordé à aucune autre nation : organiser annuellement au Cénotaphe de Londres, un défilé en armes, en hommage à notre pays. Ce défilé belge a lieu tous les ans, en principe le weekend qui précède la fête nationale belge. Il est dédié au Roi Chevalier et à la fraternité entre les soldats belges et britanniques pendant la Première Guerre Mondiale. Cette commémoration a une longue histoire, mais les liens qui unissent notre pays à la Grande-Bretagne sont bien plus anciens. Le Royaume-Uni fut impliqué de près dans la création de l’Etat belge.

L’enclos des fusillés désigne un petit cimetière situé à Schaerbeek en l’honneur des victimes des deux guerres mondiales, comprenant 365 tombes de résistants. Il est un témoin essentiel de la répression de la résistance au cours des deux guerres mondiales.

Au cous d'une cérémonie restreinte, organisée à l'initiative conjointe du War Heritage Institute et de la Confédération Nationale des Prisonniers Politiques et Ayants Droit de Belgique (CNPPA), l'Enclos des Fusillés à Schaerbeek est devenu officiellement "Nécropole Nationale", titre qui lui a été décerné par A.R. du 31 juillet 2020.

Un Représentant du Roi a ravivé la Flamme du Monument national de la Résistance et déposé une couronne.

SERVIO était présent avec M. Yvan Lambrechts, administrateur auprès de SERVIO et Président de la Fondation Armée secrète.

Public Address

Monsieur le Représentant du Roi, Madame la Ministre, Mon Général, Amiral, nous vous souhaitons la bienvenue à cette cérémonie de commémoration de la fin de la Seconde Guerre mondiale en Europe.

Nous sommes réunis ce matin pour commémorer la fin de la seconde guerre mondiale en Europe, il y a aujourd’hui 76 ans. En effet, c’est le 8 mai 1945 à 23h01 que la Seconde Guerre mondiale se terminait officiellement en Europe, au lendemain de la capitulation sans condition de l’Allemagne nazie. La reddition de l’Armée allemande avait été signée dans la nuit du 7 au 8 mai – à 02h41 précises – dans l’imposant bâtiment de briques rouges de l’Ecole professionnelle de Reims où le Général Dwight Eisenhower avait installé le Quartier général des Forces alliées en Europe.

Le 8 mai 1945, à 15h00, les chefs d’Etat et de gouvernement alliés annonçaient simultanément sur les radios la fin des hostilités en Europe. 76 ans plus tard, leurs voix résonnent encore dans nos mémoires.

Cessez le feu

Public Address

Monsieur le Représentant du Roi, Madame la Ministre, Messieurs les Amiraux, nous vous souhaitons la bienvenue à cette cérémonie d’hommage aux militaires belges tombés au service de la Paix depuis 1945.

Depuis la fin de la Seconde Guerre Mondiale, 252 militaires belges ont donné leur vie pour la réalisation de leur idéal de paix. Aux quatre coins du monde, des soldats belges se sont illustrés par leur sens du devoir, leur courage, leur professionnalisme et leur abnégation. Leur rendre hommage aujourd’hui n’est pas seulement un devoir : c’est un honneur. Leur sacrifice est un exemple pour les plus jeunes et un avertissement pour leurs frères et sœurs d’armes déployés aujourd’hui encore dans des contrées lointaines. Nos missions d’imposition et de maintien de la paix ne sont pas vaines, mais elles ne sont certes pas non plus sans risque. Cette cérémonie, qui nous unit aujourd’hui autour de cette Flamme sacrée démontre combien leur souvenir reste gravé dans nos cœurs.

Comme tous les ans, nous commençons maintenant la lecture des 252 noms de tous les militaires belges tombés au service de la paix depuis 1945...

Let us never forget the past,
let's build the future together,

for our children and grandchildren !