Royale Union des Services de Renseignement et Action
Président: Mr Robin LIBERT
Site internet: https://sites.google.com/site/rusraasbl/home
Sigle: KUIAD - RUSRA
Adresse mail du Président: robin.libert@rusra-kuiad.be
Secrétaire: Mr VERHEYLEWEGEN Léon
Adresse mail du Secrétaire: sec2@rusra-kuiad.be
Type d'association: RÉSISTANCE

18.716 Agents de Renseignement et d’Action travaillaient en Belgique et à l’étranger. Jour après jour, cette énorme cinquième colonne creusait ses galeries telles des taupes sous les pieds de l’occupant. L’Union des Services de Renseignement et d’Action (U.S.R.A.) groupe les survivants des réseaux clandestins belges de la guerre ‘40-‘45, ainsi que les veuves et les orphelins des agents exécutés ou morts d’épuisement dans les camps de concentration.

La dénomination « Service de Renseignement et d’Action (S.R.A.) » désigne les différents réseaux (130) de services spéciaux qui travaillaient pour les États-majors alliés dans les domaines suivants : le renseignement militaire, économique et politique, le sabotage, l’évasion d’aviateurs, d’agents et de volontaires, la contre-propagande, la lutte contre la déportation des travailleurs et contre la livraison de produits, les liaisons par radio et par voies terrestres ou aériennes en faveur des réseaux, l’instruction à la guérilla au sein de certains mouvements de résistance armée comme l’Armée Secrète et le Front de l’Indépendance, les observations météorologiques et diverses autres activités en faveur des armées alliées. Les Agents de Renseignement et d’Action étaient parachutés ou débarqués par avion ou bateau, la nuit et en civil, ou recrutés sur le terrain. Les réseaux entraient en action dès le début de l’occupation.
Tous les Agents reconnus ont eu une activité militaire réelle et quotidienne en territoire occupé.

Ils ont reçu la reconnaissance légale de leurs mérites par l’attribution du titre d’ « Agent de Renseignement et d’Action » (Arrêté-loi du 1er sept. 1944 relatif aux Agents de Renseignement et d’Action, paru au Moniteur Belge du 15 oct. 1944, complété et remplacé par l’Arrêté-loi du 16 février 1946, paru au Moniteur Belge du 27 mars 1946). Un nombre restreint d’ A.R.A. (5.266) ont été nommés à des grades militaires. Il faut préciser que de ces 5.266 agents ayant obtenu un grade militaire, 1.817 agents soit 34,5 % ont été nommés à titre posthume.
Le titre d’ A.R.A. n’a été accordé qu’après examen sévère des mérites de guerre de l’intéressé qui devait justifier d’une participation active et importante aux opérations clandestines, car la « simple » affiliation à un mouvement de résistance ne suffisait pas pour obtenir cette reconnaissance. Les Agents n’ont reçu cette reconnaissance que pour une période strictement limitée à leur participation personnelle et directe aux opérations des services secrets. Ce temps de présence au combat leur est reconnu légalement comme « service au front ».

Seul le statut de S.R.A. accorde cette qualité (art. 8 de l’Arrêté-loi du 16 février 1946). Le titulaire possède en outre les brevets de nomination d’Agent des S.R.A., qualités qui ne peuvent être confondues entre elles ou avec d’autres titres de la résistance. Toute personne dont l’activité clandestine répondait aux critères sévères du statut des S.R.A. a pu se faire reconnaître Agent de Renseignement et d’Action.
L’association regroupant les Agents du Service de Renseignement et d’Action a été fondée à Bruxelles le 30 sept. 1945.

Le 25 février 1998, l’Union des Services de Renseignement et d’Action obtenait le statut de ROYALE Union des Services de Renseignement et d’Action.

Let us never forget the past,
let's build the future together,

for our children and grandchildren !