Cercle de la Coopération Technique Militaire
Président: Col Hre Jean-Pierre URBAIN
Site internet: http://www.cerclectm.be/
Sigle: CCTM - VMTS
Adresse mail du Président: president@cerclectm.be
Secrétaire: contact@cerclectm.be
Type d'association: ANCIENS COMBATTANTS

Le Cercle CTM a été créé afin de perpétuer le souvenir et d’entretenir la camaraderie entre ses membres. La CTM a connu plusieurs
phases dans son histoire...

  1. La coopération avec le Zaïre : 
    En 1969, l’Assistance Technique Militaire (ATM) devenue CTM se voit confier la mise sur pied des écoles de formation d’Officiers.
    D’autres écoles seront confiées à la CTM : le CE Kitona, l’École des Transmissions, l’École d’Administration, l’École d’Éducation Physique et des Sports, l’École Transport et l’Ecole des Troupes Blindées. Des coopérants seront à l’œuvre au Département de la Défense Nationale, au Quartier Général de l’ANC (armée nationale congolaise). En 1973, suite à la zaïrianisation, une crise belgo-zaïroise éclate, la CTM est réduite des deux tiers. En 1977 et 1978, lors des invasions rebelles au Shaba, plusieurs coopérants exerceront des fonctions importantes dans les branches opérationnelles et logistiques. Le Centre Commando de Kota-Koli sera à nouveau confié à la coopération belge. Suite à l’invasion de 1978, la 21ème Brigade d’Infanterie « Léopard » sera formée par la CTM et sera déployée dans la Région du Shaba. Début 1980, la CTM encadre la logistique avec quinze coopérants supplémentaires. Elle retrouve également ses missions à l’EMG. En 1981, la situation financière se dégradant, la CTM retire son personnel de la logistique et le replace dans l’instruction. L’École Logistique et plusieurs Écoles d’Application sont créées en 1983 mais Kitona sera abandonné. Mais en 1990, c’est la grande crise politique belgo-zaïroise qui sera fatale à la CTM. Le 25 juin 1990, la Belgique décide de suspendre les activités de la CTM.
  2. La coopération avec le Rwanda

    Le Rwanda accède à l’indépendance le 1er juillet 1962. Une convention d’assistance entre la Belgique et le Rwanda est signée à
    Bruxelles. Le nombre de militaires belges mis à la disposition des Forces armées rwandaises a varié au fil des ans, passant théoriquement d’une cinquantaine en 1962 à une vingtaine en 1994. En 1973, après le coup d’état du Général Juvénal Habyarimana, les CTM belges deviennent des conseillers, utilisés principalement dans les écoles de formation d’Officiers jusqu’en 1994. En 1994, après l’assassinat du Président Habyarimana, la CTM quitte le pays.

  3. La coopération avec le burundi

    En 1962, au lendemain de l’indépendance, la coopération belge forme les Officiers et Sous-Officiers burundais dans une école de cadres à Bujumbura. En 1972, la Belgique décide de mettre fin à sa coopération avec le Burundi, suite aux troubles.

Let us never forget the past,
let's build the future together,

for our children and grandchildren !